Le meilleur moment pour regarder un film est la première chose le matin

Il fut un temps où mes nuits étaient longues. Je pouvais aller dîner au restaurant puis aller boire un verre ailleurs, souvent pendant des heures. Je pourrais aller à un match de baseball nocturne et ne pas être mort à l’intérieur à la septième manche. Je pourrais rester dehors jusqu’au dernier appel. Parfois, je prenais le match jusqu’à minuit AVANT de sortir. Et, bien sûr, je pourrais aller au cinéma. Que ce soit à la maison ou en ville, je peux supposer que j’ai regardé beaucoup plus de films la nuit que pendant la journée.

Cela commence à changer, car j’ai fait une découverte choquante à l’âge mûr : le meilleur moment pour regarder un film n’est pas du tout la nuit. C’est la première chose le matin.

Si vous êtes parent, vous savez que le matin est souvent le seul moment de la journée que vous avez pour vous. Je connais des parents qui mettent délibérément leur réveil à une heure dérangée – 5h30 du matin ! – histoire de se ménager du temps libre avant que le soleil ne se lève et que les petits ne descendent pour les terroriser. Je ne suis pas encore tout à fait à ce point, mais je comprends (très légèrement) l’appel.

Mes propres enfants commencent à acquérir des pouvoirs de sommeil chez les adolescents, ce qui signifie que le week-end, je suis susceptible de me réveiller beaucoup plus tôt qu’eux. Bien plus tôt que ma femme, aussi. Et le chien. J’avais l’habitude de remplir ce temps en bavardant sur mon téléphone, comme la plupart des gens. Et puis j’ai réalisé: “Hé mec, pourquoi n’aurais-je pas une putain de culture?” Donc, il y a plusieurs mois, je suis descendu dans notre sous-sol, j’ai ouvert une liste que j’ai dans mon application Notes de films que je voulais voir et j’en ai regardé un. Depuis, je regarde des films de cette façon. C’est putain de parfait, et laissez-moi vous dire pourquoi.

Un film le soir, que ce soit à la maison ou au cinéma, c’est un engagement. Je dois bloquer X heures pour regarder mon film après le dîner, et je dois disposer d’un téléviseur sur lequel le regarder. (Nous en avons deux et les enfants n’hésitent pas à les réclamer tous les deux.) Si c’est un film R, je ne peux pas nécessairement le regarder avec les enfants. Plus important encore, je n’ai pas toujours le énergie regarder un film si tard dans la journée. Quand j’étais plus jeune, regarder un film était un moyen de se détendre. C’est maintenant tout le contraire. Si je veux apprécier un film, surtout un film d’art, je dois être éveillé et alerte. Je dois faire attention.

À la fin d’une journée de travail, ou même d’un jour de week-end, d’ailleurs, je ne possède pas cette énergie. je ne possède pas quelconque énergie. Je travaillais, faisais des courses et me disputais avec le chien toute la journée. Je ne peux pas tout absorber Le pouvoir du chien à 20h30 Es-tu en train de me chier ? A 9 heures, je suis déjà dur à l’idée de me glisser dans mon lit. Lundi soir dernier, je suis allé à une projection au centre-ville de Le Batman pour SF Gate. Ce voyage était plus intimidant pour moi qu’un vol à travers le putain de Pacifique. À la troisième heure de ce film, j’étais trop fatigué pour me soucier de la fin. Batman aurait pu rejoindre le cirque et je m’en foutais.

Mais le matin ? Quand personne d’autre n’est là pour m’embêter avec son crottin ? C’est parfait. Mon esprit et mon corps sont au plus frais, alors pourquoi ne pas utiliser ce temps de manière productive, c’est-à-dire m’asseoir sur le cul et regarder Rock’n Rolla? Grâce à mon nouveau rituel, j’ai regardé plus de films ces derniers mois que depuis des années. Parfois, je regarde des films de genre comme Le transporteur (étrangement décevant). Parfois je regarde de la merde haut de gamme Le nouveau Monde (aimé celui-là) et Fellini (je l’ai admiré mais j’étais honnêtement content quand ça s’est terminé). Le week-end dernier, je me suis assis et j’ai regardé Joker pour la toute première fois, pour compléter ma semaine Batman. C’était un film vraiment misérable. Mais quand ce fut fini, j’avais encore une journée entière à ma disposition, plus tout le temps du monde pour faire la sieste. Ce que j’ai fait. Quand la nuit est tombée, j’étais confortablement au lit à une heure approuvée par papa. La coupe la plus douce au noir qui soit.

Je n’ai plus besoin des cloches et des sifflets qui accompagnent le visionnage de films la nuit. Je n’ai pas besoin de pop-corn. Je n’ai pas besoin de 100 fanboys dans le théâtre qui regardent tous leurs putains de téléphones et s’éjaculent à chaque fois que Gambit fait une apparition. Je n’ai pas besoin de sortir d’un putain de parking à 11 heures du matin. Tout ce dont j’ai besoin, c’est du film lui-même. Showtime à l’aube fournit exactement cela. C’est du pur cinéma, bébé.

Ceci est le chemin. Non seulement je regarde des films le matin maintenant, mais j’ai aussi consommé des séries télévisées entières de la même manière. J’absorbe l’art, qui demande idéalement beaucoup de réflexion de la part de son spectateur, lorsque mon cerveau et mon corps sont le mieux préparés à l’interpréter. J’ai d’autres films sur ma liste, et je continue d’en ajouter d’autres : Presque sombre, Río Bravo, Conduire ma voiture, Brésil, Bon temps, et ainsi de suite. Je me lève un week-end et je suis EXCITÉ de ce que je suis sur le point de voir. Cela n’a jamais été le cas. Il y a quelques années, un nouveau matin signifiait un nouveau Lego sur lequel marcher. Mais maintenant, j’ai atteint cette phase mythique de la parentalité où j’ai soudainement plus de liberté pour faire la merde que j’ai toujours voulu faire. Il s’avère que je veux regarder Barry Lyndon de nouveau. A 7h30 Vous pouvez aussi.

Leave a Comment